Enseigner, c’est animer…

Certains apprenants ont naturellement plus de courage que d’autres à s’exprimer face au groupe, ce qui pourrait éventuellement créer des inégalités dans la distribution du temps de parole.

Dans un groupe, on trouve le courageux et le timide, l’extroverti et l’introverti. Ici apparaît donc un aspect psychologique lié à l’enseignement : un professeur doit non seulement gérer la séance pédagogique, mais aussi avoir le sens du contact et la capacité à gérer un groupe d’étudiants. C’est-à-dire, il est essentiel que le professeur puisse s’adapter au groupe et qu’il sache quand laisser l’étudiant parler et quand l’arrêter.

De même, il faudrait que le professeur ne cesse d’inciter les plus calmes à parler en préparant des interventions sous forme de « table ronde » pour assurer que tous les étudiants y participent. J’ai remarqué aussi qu’il est préférable de ne pas commencer une interaction à l’oral par les plus timides ; cela leur donne le temps de réfléchir et de structurer leur parole, le professeur peut donc gérer le dialogue en disant « je reviens vers vous, préparez votre réponse ».

Cela ressemble vraiment au travail d’animateur, et l’enseignement, à mon avis, c’est de l’animation.

Un commentaire sur « Enseigner, c’est animer… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s